Huiles Essentielles

Les parasites externes : nos solutions naturelles pour s’en protéger


Acariens, tiques, aoûtats, puces, … Le printemps est une période propice pour les parasites externes. Avides de balades en forêt, de pique-niques sur l’herbe, de camping, nous sommes alors davantage confrontés à leurs attaques. Malheureusement, ces bestioles transmettent des agents pathogènes. Ces derniers sont responsables de toute sorte de problèmes allant du simple désagrément à la maladie grave.

Les tiques et la maladie de Lyme

Les tiques sont des parasites de type acarien qui peuvent transmettre des maladies aux humains et à leurs animaux de compagnie. Généralement, elles s’accrochent à votre peau lors d’une balade en forêt.

Comment se protéger des tiques ?

  • Portez des vêtements couvrants et un chapeau lors de vos balades.
  • Mettez des chaussures hautes et fermées.
  • Après une sortie en forêt, inspectez votre peau surtout au niveau des plis, aisselles, nombril, cuir chevelu, …etc.
  • Pulvérisez du répulsif sur vos vêtements avant votre sortie.

Comment retirer une tique ?

Si vous avez été piqué par une tique, il faut la retirer rapidement pour éviter le risque de transmission de maladies. En effet, le risque augmente si elle est restée accrochée pendant plus de 24 heures. Pour enlever une tique, vous devez vous placer au plus près de la peau et tirer doucement la tique à l’aide d’un tire-tiques ou d’une pince à épiler. Désinfectez ensuite la plaie.

Il ne faut absolument pas :

  • Endormir la tique avec un produit, ce qui risquerait de lui faire régurgiter davantage d’agents pathogènes.
  • Écrasez la tique après l’avoir enlevé car les œufs se répandraient.

Après avoir ôté la tique, il faut surveiller la plaie tous les jours pendant un mois. Si elle devient rouge ou si vous avez de la fièvre, consultez rapidement un médecin et n’oubliez pas de lui dire que vous avez été piqué par une tique. En effet, il pourrait s’agir de la maladie de Lyme. Il existe un traitement mais la maladie doit être prise en charge très rapidement, d’où l’intérêt de parler de la piqûre à votre médecin généraliste en cas de symptômes.

Une autre maladie, heureusement assez rare, peut aussi être transmise par les tiques. Il s’agit de la méningo-encéphalite à tiques ou MET. Il n’y a pas de traitement curatif mais un vaccin existe. Il est recommandé pour les personnes qui exercent un métier à risque, dans le secteur forestier par exemple.

Les acariens et les allergies

Les acariens des poussières, ou « acariens de maison » apprécient la chaleur et l’humidité. Le printemps et l’été sont donc des périodes propices à leur propagation. . Microscopiques, ils se cachent dans les maisons et les lieux de vie commune. Ils apprécient tout particulièrement la literie mais peuvent aussi se retrouver dans tous les tissus (fauteuil, coussin, tapis, …).

Les aoûtats

L’aoûtat est une larve d’acarien essentiellement présent dans l’herbe. On peut donc y être confronté en s’asseyant dans l’herbe ou même sur un tissu qui aurait été étendu sur le sol (lors d’un pique-nique par exemple). Ils se cachent dans les plis de la peau ou au niveau des hanches et des chevilles. Ils provoquent d’intenses démangeaisons, des boutons et parfois même une réaction allergique de type urticaire.

L’huile essentielle d’arbre à thé contre les parasites externes

L’huile essentielle d’arbre à thé ou tea-tree est un excellent répulsif contre les parasites externes et les insectes. Si l’odeur de l’arbre à thé vous dérange, vous pouvez aussi mélanger avec de l’huile essentielle de lavande. Cette dernière renforcera également l’efficacité du répulsif grâce au linalol qu’elle contient.

Mélangez dans une bouteille spray :

Pulvérisez cette synergie sur la literie, les meubles en tissus, moquettes ou coussins ainsi que sur vos vêtements pour sortir en forêt. Laissez reposer quelques heures puis aspirer les surfaces traitées pour éliminer les parasites.

Attention, les huiles essentielles ne sont pas recommandées pour les femmes enceintes, aux enfants en bas âge et aux animaux.