Bien-être

Printemps : le rhume des foins est de retour !


L’hiver semble s’éterniser mais il laissera bientôt place au printemps. Les températures vont monter et la vie reprendra son cours. Beaucoup d’entre nous attendent avec impatience ce changement de saison. Pour d’autres, c’est une autre histoire. En effet, le printemps c’est aussi le retour des allergies et du fameux rhume des foins.

Qu’est-ce que le rhume des foins ?

Le rhume des foins ou rhinite allergique chronique est principalement causé par une réaction allergique aux pollens qui sont dispersés par le vent. Il peut s’agir de pollen d’arbres, de graminées ou d’autres plantes herbacées. Notre système immunitaire considère le pollen comme une substance étrangère et l’identifie comme une menace alors qu’il est inoffensif. Notre corps a donc une réaction disproportionnée et libère de l’histamine. Cette molécule est la grande responsable des symptômes du rhume des foins. C’est d’ailleurs pour cette raison que les médecins prescrivent souvent des antihistaminiques.

Les symptômes de la rhinite allergique chronique

Les principaux symptômes du rhume des foins sont :

  • Nez bouché ou qui coule.
  • Démangeaisons.
  • Yeux rouges.
  • Difficultés à respirer ou asthme.
  • Crises d’éternuements pouvant même mener à des maux de tête.

Les recommandations à appliquer en cas de rhume des foins

Il est possible de soigner une allergie par l’intermédiaire d’une désensibilisation. Si votre rhume des foins est peu prononcé, les médecins préfèrent traiter uniquement les symptômes.

Pour éviter de subir ces symptômes incommodants, il est nécessaire de prendre quelques précautions :

  • Gardez les portes et fenêtres closes lorsqu’il y a du vent et aérez uniquement le soir.
  • Évitez autant que possible les balades, les pique-niques et autres activités en pleine campagne pendant une période de crise.
  • Mettez des lunettes de vue ou de soleil en extérieur pour protéger les yeux du pollen.
  • Lavez-vous les cheveux avant de vous coucher pour éliminer au maximum les résidus de pollen.
  • Si vous fumez, essayez d’arrêter ou de réduire car cela irrite les voies respiratoires.

Nos solutions naturelles contre la rhinite allergique chronique

Macérât ancestral pollen

Notre macérât ancestral pollen est composé des macérats glycérinés de bourgeons de bouleau pubescent, hêtre et cassis. Contre le rhume des foins, vous pouvez en prendre deux fois par jour pendant 20 jours en versant à chaque prise 20 gouttes dans un verre d’eau. Buvez ce mélange quelques minutes avant le repas.

Synergie d’huiles essentielles pour le rhume des foins

Notre synergie ancestrale rhume des foins est composées d’huiles essentielles naturelles de niaouli, d’eucalyptus radié et de citron aux propriétés expectorantes et antiseptique respiratoire. Attention, les huiles essentielles ne conviennent pas aux femmes enceintes et aux bébés. Placez quelques gouttes de ce complexe d’huiles essentielles dans un diffuseur.